Patricia Rappeneau

       

Photo Kristof
 
       

Qui est-elle ?

Laissons la parole à Patricia Rappeneau :

"Parler de soi, la tâche est périlleuse, forcément subjective et complètement parcellaire. Mais qui mieux que moi peut le faire ? Peut-être vous, après m’avoir lue.

Je suis née à Semur en Auxois, d’un père artisan électricien et d’une maman secrétaire devenue mère au foyer à la naissance de ma sœur aînée. La deuxième donc. Quelle aventure ! D’aussi loin que je me souvienne, je les ai fait courir mes parents. Bien plus que leurs deux autres filles moins remuantes. Sur mon enfance donc, voilà.

Ah si !... Il ne faut pas oublier mon goût marqué pour l’observation, et ma franche attirance pour la création. Je dévalisais souvent la cuisine de maman de ses grains de café, de ses fèves de haricots ou autres merveilles qui finissaient engluées sur des étoiles accrochées au sapin de Noël. Bien sûr, le matériau mis à disposition était modeste, mais mon imagination faisait le reste.

Ce jardin du rêve, je l’avais perdu de vue à l’adolescence, faute au collège, au lycée et au bac scientifique sans doute. J’étais devenue peut-être trop sérieuse. J’ai fini par le retrouver. Pas dans les meilleures conditions, cela dit… Mais bon ! Il était encore là, fidèle à dérouler ses sentiers sous mes pas. Je vous parle ici des souvenirs de ma vingtaine, baignée par les problèmes physiques et cette envie malgré tout de me relever pour m’exprimer. Mes premières créations furent en pâte à sel. L’exorcisme dans la créativité !

Fini le métier de préparatrice en pharmacie et bonjour celui d’auteur avec mes premiers pas dans le monde de l’édition. La pâte à sel de A à Z, fut mon premier titre en 1999, rapidement suivi de 10 autres aux éditions Carpentier. Les mains s’activent, l’esprit aussi, mais pas encore assez. C’est sans doute cela l’explication de Requiem . Ce roman, selon une mécanique fébrile prenait forme, en pensée.
Mais nous n’en étions pas encore à l’écriture de ses pages. Paradoxalement, je n’osais pas. Si les profs m’avaient dit tout au long de ma vie d’élève que j’étais plus scientifique qu’artistique ou littéraire, c’est qu’ils devaient avoir raison. Ce n’étaient pas mes nombreuses fautes d’orthographe qui les faisaient mentir… J’hésitais à aller au-delà. Au-delà de moi…

Un matin d’octobre 2006, alors que le raisonnement et le plan étaient vraiment inscrits, la démarche en avant se fit plus intime. Plus révolutionnaire. J’éprouvais l’urgente envie de faire vivre l’histoire autrement que pour moi. N’avais-je pas des émotions à partager ? C’est en tout cas comme cela que je l’ai vécue et que je me suis lancée. Dures années. Je ne me suis pas découragée, portée par les vertus de l’écriture.

Aujourd’hui vous tenez Requiem. Je vous en remercie, et vous laisse en compagnie de Nathan Malocène. Mais attention... On vous guette déjà !"


Sa bibliographie :

  • Requiem (parution en octobre 2009)
  • La pâte à sel de A à Z
  • 140 idées en fil chenille
  • Drôles de scoubidous, les bases
  • 100 petits sujets et tableautins en caoutchouc souple
  • Doudous chaussettes à câliner
  • Fleurs en plumes, au fil des saisons
  • Scoubidous en fête.
  • Boutons malins, petits sujets et animaux
  • Petits animaux en fil chenille, en toute liberté
  • Flocons végétaux, animaux rigolos et leurs amis
  • Carton ondulé, 30 animaux rigolos.

 

Retour en haut de page

Copyright Editions Saint Martin 2009 Copyright Aventure Littéraire 2009